Initiés en septembre, et déployés jusqu’à la fin de l’année, les ateliers : « La Fresque du Climat » vont sensibiliser les Responsables de site Scolarest, ainsi que leurs équipes, au changement climatique. Objectif : comprendre les causes et les effets du bouleversement climatique, pour mieux agir demain.



Prendre la lutte contre le changement climatique à bras-le-corps

Créé par Cédric Ringenbach, spécialiste du changement climatique depuis 2009, l’atelier collaboratif « La Fresque du Climat » permet de comprendre l’essentiel des enjeux climatiques pour y apporter des solutions et passer à l’action. Son ambition ? Impliquer individus et organisations pour faire basculer le monde dans la transition.


société de restauration en établissement scolaire


Un sujet qui intéresse tout particulièrement nos équipes. En effet, si chacun doit agir, le secteur de la restauration collective a un rôle majeur à jouer. Opérant au cœur de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, Scolarest occupe une position unique pour influencer un réel changement. Priorisés à travers notre « Pacte – Restaurons demain » nos engagements visent, non seulement, à limiter notre impact carbone, mais également à impliquer nos salariés.

3 heures pour comprendre, 1 an pour essaimer

Le 12 septembre dernier, 15 collaborateurs se sont donc prêtés au jeu proposé par « la Fresque du Climat ». Adapté et personnalisé pour l’occasion à notre métier, cet atelier a permis, aux participants, de se former et de monter en compétences sur les enjeux climatiques… pour qu’à leur tour, ils puissent transmettre leur savoir. À la suite de quoi, nos 15 ambassadeurs auront 12 mois pour animer et sensibiliser tous les Responsables de sites. Une mission porteuse de sens.

En effet, c’est en encourageant le plaisir d’agir pour la planète que nous contribuerons à créer une société durable pour le plaisir des générations futures. Sensibiliser nos équipes à travers les ateliers « La Fresque du Climat » nous permettra d’unifier nos convictions, d’homogénéiser nos connaissances et d’intensifier notre mobilisation sur des sujets déjà maîtrisés tels que le flexitarisme, le végétarisme, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réduction des déchets, la valorisation des produits de saison ou bien encore l’approvisionnement auprès de producteurs locaux.