Nos enjeux et bonnes résolutions pour 2024 !  

Grandes vacances, que deviennent nos équipes en cuisine ?

À votre avis, que font nos collaborateurs quand, dès l’été venu, les élèves partent en vacances ?
Réponse 1 : ils troquent, pendant 2 mois, leur tablier contre une serviette de plage.
Réponse 2 : ils restent cachés en cuisine en attendant patiemment la rentrée. Chuuuut ! 
Réponse 3 : ils prennent leurs congés à tour de rôle et se relaient en cuisine.
Ne donnez pas votre langue au chat ! Lisez l’interview de Delphine Pierrel, Directrice des Ressources humaines Scolarest.

C’est l’été ! Un à un, nos établissements scolaires partenaires ont fermé leurs portes. Derrière les grilles, le temps semble s’être arrêté. Les cours de récréation se languissent au soleil que reviennent les rires. En classe, les chaises montées sur les tables et les tableaux immaculés s’ennuient. Sans élèves, pas de bahut, ni de chahut, ni non plus de restaurant scolaire. Dans nos cuisines, règne un calme qui contraste avec la bonne humeur habituelle. L’odeur des produits d’entretien a remplacé celle des gratins, du poulet rôti, des mousses au chocolat… Mais où sont donc passées nos équipes ? Sont-elles, elles aussi, parties faire des châteaux de sable ?

Delphine Pierrel, Directrice des Ressources Humaines Scolarest, nous éclaire !

Qu’advient-il de nos équipes en juillet, août ?

Bien qu’elle soit fortement réduite, notre activité n’est pas stoppée de bout en bout. Certaines cuisines centrales ou restaurants scolaires restent partiellement ouverts pour assurer les prestations de restauration des centres de loisirs par exemple. Nous maintenons donc du personnel sur place.
Dans les établissements n’accueillant plus d’élèves, tout dépend de la situation professionnelle de nos salariés :
Nos collaborateurs en contrats CDI classiques (Chefs gérants, Chefs cuisiniers, cuisiniers…) en profitent généralement pour prendre, eux aussi, des congés bien mérités. En-dehors de leurs vacances, ils sont missionnés sur d’autres sites (Scolarest, Eurest, Medirest…), la plupart du temps, pour pallier les absences de leurs collègues qui souhaitent, eux aussi, prendre du repos.
Ces reclassements sont très positifs et comportent plusieurs avantages :

  • Ils permettent à nos collaborateurs de découvrir d’autres univers de travail ou segments d’activités, d’acquérir de nouveaux savoir-faire, de compléter leurs compétences, de rencontrer de nouveaux collègues et d’échanger. C’est très enrichissant.
  • Pour nos clients et les équipes accueillantes, c’est rassurant. Cette organisation leur permet de bénéficier, tout au long de l’année, d’une main d’œuvre Compass Group France déjà formée qui maîtrise le métier, les valeurs et l’ADN de notre entreprise.

Quant à nos CDI intermittents, une fois leurs congés payés posés, leur contrat est interrompu le temps des vacances scolaires. Trois possibilités s’offrent donc à eux : profiter de cette pause pour leurs activités personnelles, venir travailler dans un autre établissement du groupe – sur la base du volontariat – ou intégrer une autre entreprise. Bien évidemment, nous les encourageons à rester parmi nous, mais chacun reste libre de son choix.

Les plannings d’été sont-ils difficiles à organiser ?

C’est un vrai casse-tête ! Les reclassements sont parfois difficiles à orchestrer. Tous les établissements de Compass Group France n’ayant pas les mêmes contraintes : horaires, jours d’ouverture… Mais on y arrive !
Certains de nos collaborateurs ont leurs habitudes et aiment retourner de façon récurrente dans la même cuisine. D’autres préfèrent changer, tester autre chose. Nous essayons de satisfaire tout le monde. 

À quel moment reprend l’activité ?

Dès fin août pour bien évidemment préparer la rentrée !
Nos Chefs Gérants sont au front pour assurer :

  • La gestion des équipes (personnes à remplacer ou autre, recrutement…)
  • La commande des matières premières pour la rentrée
  • La mise en place des nouvelles prestations
  • La présentation du calendrier des animations
  • Les rencontres avec nos clients pour bien assurer le démarrage
  • La logistique pour s’assurer que nos cuisines et le matériel soient en état, que les tenues du personnel et les équipements de protection individuelle soient disponibles…

Tout doit être prêt avant le retour des élèves et des enseignants.